• Destin

    "Une jeune femme, un fil rouge et un homme. Un destin hors du commun et un secret que seul l'amour peut révéler."

    Je vais vous raconter l’histoire du fil rouge.
    Eve Beaulieu, 19 ans, est une magnifique jeune femme. Sa peau presque pâle,
    ses cheveux bruns noisette et ses yeux verts émeraude. Elle est de taille
    moyenne et a un léger accent alsacien.

    1.

    Nous sommes le Lundi 11 Mars. Elle se prépare comme tous les matins
    à se rendre à ses cours. A l’Université de Montréal au Québec ou UQAM. Un
    assemblage de vingtaine de complexe répartis, comprenant plusieurs
    bibliothèques. Huit d’entre eux sont situés entre le Quartier latin et le Quartier
    des spectacles. Le pavillon des sciences biologique y compris. Elle y suit un
    programme d’environnement marin, de géographie physique et de gestion
    durable des écosystèmes. Les autres complexes, sont situés, Place des Festivals
    et Place des Arts. Elle prend son petit déjeuner puis s’habille et prépare son
    repas de midi. Elle prend son sac et sort de l’appartement qu’elle loue en
    colocation. Un appartement, avec deux chambres spacieuses. Un salon salle à
    manger, meublés en bois macif. Une cuisine tout équipés. Une salle de bain
    avec douche et baignoire. Il y a même une terrasse. Le logement se situe au
    dernier étage d’un immeuble calme. Au 3460 rue Durocher à Montréal. Il lui
    faut descendre cinq escaliers, traverser la grande route et longée quelques-uns
    des complexes.  

    Devant l’entrée du pavillon des sciences. Attend Emma Fortin, 19 ans,
    sa meilleur amie. Une jeune fille, pleine d’énergie et de malice. Elle a un visage
    d’ange. Des cheveux châtains mécher de blond, mi longs et légèrement
    bouclés. Des yeux verts de gris et un teint à pâlir d’envie. Pas très grande mais
    pleine de surprise, elle a toujours été sincère envers Eve. Elles se rendent à 8
    heures, à leurs premiers cours de la journée, Hydrogéologie. Ensuite de 9
    heures à 11 heures, elles se rendent en Climatologie. Puis de 11 heures à midi,
    elles ont Physique et Atmosphère. Elles ont 3 à 4 cours dans la matinée, du
    Lundi au Vendredi. Les après-midi est réservé aux cours en extras, aux études
    et aux petits boulots. Elles mangent toujours ensembles le midi. Toutefois
    aujourd’hui est différent des autres jours. Emma, lui demande pourquoi, elle
    porte toujours des lunettes. Alors, qu’elle n’a aucun problème de vue. Eve lui
    répond, qu’elle doit les portés lorsque ses yeux sont fatigués. Et que de ce fait,
    elle préfère les porter constamment. Mais en réalité, porter des lunettes lui
    empêche de voir les fils rouges du destin. On dit souvent, que deux personnes
    prédestinées, sont liés par un fil rouge invisible. Mais, le fil noué à son doigt
    est terne et sans fin. Qu’elle n’a d’espoir de trouvée un jour, l’amour.                          

    Lorsqu’elles ont finies leurs casse-croute ; Eve et Emma vont à leur cour
    de Principes de Cartographie Intégrée. Emma va ensuite étudier à la
    bibliothèque des Sciences Biologique de l’université. La bibliothèque, facile
    d’accès et lumineuse, possède trois étages d’études. Le sous-sol tiens 25
    isoloirs et quelque place assise à des tables. Il y a ensuite, 15 tables comptant
    en tout 90 places au rez-de-chaussée. A l’étage, 90 isoloirs et 40 place assise à
    table. Eve, quant à elle, va travailler comme à son habitude. Comme biologiste
    de la faune au centre écologique la Huardière. Où se trouve le centre d’étude
    de la forêt. Centre de recherche de notoriété mondial. Elle s’y voit administrer
    des missions dans les forêts, les parcs nationaux et naturels des environs. Elle
    travaille de 17 heures à 21 heures. Tous les jours sauf le samedi et le dimanche
    ou elle commence à 9 heures et oeuvre avec Emma. Et le mercredi ou elle ne
    travaille pas. Elle doit parcourir un kilomètre à pieds. Avant de prendre un bus
    pour se rendre sur le lieu de la mission. Seulement, en se rendant à son travail.
    Elle percute un passant, tombe et perd ses lunettes. Elle voit alors le fil rouge
    de son doigt, d’un écarlate lumineux. Il est ligoter au doigt du jeune homme
    qu’elle vient de heurter. Il se frotte la tête, lui demande si tout va bien et l’aide
    à se relever. Elle vacille légèrement empoignée par une douleur à la cheville
    gauche. Il lui propose de l’accompagner jusqu’à son arrêt de bus. Elle accepte.
    Une fois arrivés, elle le remercie. Il la salue et part. Elle se rend aujourd’hui
    sur l’île des Soeurs à 8 kilomètre, en plein sur le fleuve Saint Laurent. Elle
    passe la soirée à observer et à répertorier les mammifère y vivants. Le
    lendemain matin, le cours de Biogéographie est annulé. Et leur cour de
    Paléontologie est avancée. Elle mange donc plus tôt que prévue. Eve relate à
    Emma sa rencontre avec le garçon. Mais Emma veut juste des détails sur lui.
    Elle le lui décrit, un homme grand, juste musclé et à la peau mate. Les cheveux
    blonds, le visage fin et arborer d’un début de barbe. Les yeux vairons bleu et
    vert. Emma lui sourit et lui dit qu’à la voir, elle a trouvé le grand amour. Eve rit
    et lui dit que c’est impossible. Que même si, elle peut s’amourachée de
    quelqu’un. Ce quelqu’un, jamais ne pourrait l’aimer. Mais au fond, elle sait que
    c’est vrai. Elle a bien vu le lien qui les unies.

     Elles passent une ennuyeuse après-midi, à réviser pour leurs examens
    en Paléontologie et Géomorphologie. Lorsqu’elles ont finis, Eve invite Emma
    à venir manger un bon quatre heures chez elle. En rentrant, Eve s’aperçoit que
    son colocataire Olivier Bouchard est là. Toutefois il n’est pas seul. Elles
    entrent dans la cuisine et le trouve avec sa petite amie, Olivia Pelletier. Enlacer
    sur le plan de travail. Ils se ressemblent beaucoup physiquement. Tous deux
    sont roux, la peau tachée de rousseurs et les yeux bruns ombrés. Pourtant
    leurs caractères et leurs gouts sont d’exacte opposer. Olivier, surpris, s’écarte
    et prétend à une discussion. Evidemment, on a le droit de discutés avec le
    pantalon baisser. Olivia s’habille et sort de la cuisine en les observant du coin
    de l’oeil. Eve et Emma se regarde et éclate de rire. Emma lui demande, s’ils ont
    l’intention d’inaugurer chaque pièce de l’appartement. Olivier, embarrasser,
    décampe de la cuisine et rejoint Olivia. Emma s’écrit de ne pas faire trop de
    bruit. Elle ne veut qu’un déjeuner et non un dîner spectacle. Evidemment, Eve
    n’ayant plus ses lunettes, elle voit très bien les fils rouge. Et à vrai dire, il n’y a
    aucun fils qui relie Olivier et sa petite-amie. Après une demi-heure, Emma
    laisse Eve aller à son travail. Et lui rappelle que demain, elle ne travaille pas.
    Elles doivent passer l’après-midi à réviser ensemble à la bibliothèque.

    Le jour dit, les deux compères se mettent à une table du rez-dechaussée.
    Puis commence par étudier la Paléontologie. À la suite de deux
    longues heures et demie d’intense lecture, Eve se mit à la Géomorphologie.
    Par malchance, elle a oubliée l’un de ses livres et Emma allait en avoir besoin.
    Elle se lève et va en chercher un. Maintenant qu’elle en a repérer un ; autre
    malheur. Il est classé trop haut et pas d’échelle dans le coin. A croire qu’elle a
    croisée un chat noir. Mais l’on dit que pour trois malheurs d’une journée, un
    grand bonheur s’accompli. Elle se met sur la pointe des pieds pour tenter de
    l’avoir du bout des doigts. Une main apparait derrière elle et déclasse le livre.
    Mais, surprise elle tombe en arrière. Elle se fait rattraper. Lorsqu’elle se
    retourne, elle voit alors le jeune homme. Qu’elle avait deux jours plus tôt,
    heurté. Il lui sourit et lui demande si sa cheville va mieux. Eve répond que ce
    n’est pas grand-chose. Il lui montre le livre et lui demande si c’est bien celui-ci
    qu’elle veut. Elle affirme que oui et le pris. Il s’excuse de ne pas s’être présenter
    plus tôt. Il lui tendit la main pour une poignée. Il s’appel Adam Wolf. Elle
    réplique : Eve Beaulieu. Il sort de sa poche une paire de lunette. Il lui pose sur
    le nez et lui dit qu’il l’a découverte non loin de leur rencontre. Elle le remercie
    et lui propose de s’asseoir avec elles. En arrivant à la table, Emma les regarde.
    Elle s’exclame, qu’elle lui ramène enfin un garçon. Ils se présentent.                   

    Emma et Adam passent l’après-midi à discuter de choses et d’autres.
    Eve quant à elle, révise en faisant la sourde oreille. Elle écoute pourtant,
    chaque mot sortant de la bouche d’Adam. Par exemple, qu’il a 25 ans et qu’il
    est Garde Vert au Parc national des îles-de-Boucherville. Il participe à la
    gestion des milieux naturels, pour assurer la constance du patrimoine
    biologique. Il surveille l’utilisation par l’homme des espaces dont il a la charge.
    En mettant en place des actes de préventions et le cas échéant de sanction. Au
    bout de quelque temps, Eve se prit à ne plus comprendre ce qu’elle lit. A force
    d’écoutée ce qu’ils disent elle a perdu le bout. Elle se frotte la nuque et pousse
    un grand soupir. Adam se tourne vers elle et lui demande ce qu’il y a. Eve
    répond qu’elle est épuiser. Emma lui dit, réjoui, qu’elle l’a trop regardée. Adam
    demande de qui elle parle. Emma lui demande s’il ne se sentait pas observer
    pendant qu’ils discutaient. Il lui répond qu’elle n’a pas quitté ses livres des
    yeux. Emma réplique qu’alors c’est lui qui l’a regardé. Il se racle la gorge,
    regarde sa montre. Et leurs dits qu’il est l’heure pour lui d’aller travailler. Il se
    lève, glisse un papier dans la main d’Eve, les salues et s’en va. Eve examine le
    papier sur lequel il a marqué son numéro de téléphone. Eve le montre a Emma
    qui se met à sautillé de joie.

    Trois jours plus tard, Eve se rend sur l’île Charron, l’une des cinq îles de-
    Boucherville. Elle y retrouve Emma pour l’observation des cerfs de Virginie
    et des couleuvres brunes. Elles se voient assignées un garde pour les aidées et
    les surveillées. Ce garde est Adam, ils se regardent et se saluent. Il les escorte
    jusqu’à la tour d’observation. Une fois arrivées, Adam leurs demandent ce
    qu’elles font là. Emma lui répond qu’elles sont venues pour les cerfs et les
    couleuvres. Ils s’installent et commencent à observer. Eve voit passer toutes
    sortes d’animaux. Des Belettes à longue queue, en passant par deux Geai bleu
    se disputant un vers… Au bout d’une heure, voilà enfin un cerf. Non, un cerf,
    un faon et trois biches. Ils sont magnifiques et majestueux. Eve et Emma
    prennent des photos, pendant qu’Adam gribouille sur un carnet. Elles doivent
    écrire tout ce qu’elles voient, du pelage, aux comportements en passant par
    l’alimentation. Elles doivent tout notées. Elles doivent attendre le crépuscule
    pour pouvoir observer les couleuvres. Une fois fait, Emma s’approche d’Adam
    et observe son carnet. Elle s’écrie que c’est magnifique. Eve se lève et demande
    ce qui est magnifique. Emma prend le carnet des mains d’Adam. Adam lui dit
    de lui rendre et de ne pas le montrer à Eve. Emma sourit d’un air narquois et
    lui dit qu’elle ne va pas se gêner. Elle le tend à Eve et lui dit de le prendre
    pendant qu’elle le retient. Eve le saisit et contemple le merveilleux portraie qui
    y figure. Elle lui demande qui est la femme qu’il a représentée. Ils la regardent
    d’un air ahurit et lui dit que c’est elle. Elle éclate de rire et affirme qu’elle n’est
    pas aussi jolie. Adam lui dit que pour lui se portrait ne l’illustre pas assez. Eve
    le fixe tout en rougissant. Elle le remercie de la flatterie et lui rend son carnet.
    Ils passèrent la soirée à attendre les couleuvres. Malheureusement, aucune ne
    se présente ce soir.        

     

                                                                                                        

    Dans la matinée du dimanche, Eve et Emma aperçurent enfin des
    couleuvres. Elles passèrent ensuite la journée à guetter les oiseaux. Les Bruant
    des neiges, sont d’adorables oiseaux. Long de 17 centimètre et de 33
    centimètre d’envergure. En hiver, le plumage est noir et brun-roux au-dessus.
    Le dessous est blanc en toutes saisons. La tête est blanche tachetée de brunroux
    sur la calotte et les joues. Il porte un collier brun-roux et la gorge et la
    poitrine. Les deux sexes se ressemblent en hiver. Ils sont toujours en bandes
    de plusieurs individus. En vol, l’on voit parfaitement leur ventre blanc et le
    bout de leurs ailes, noir. Les Harfangs des neiges sont l’emblème aviaire du
    Québec. Le corps est blanc, tacheté de brun selon l’âge et le sexe. La femelle et
    le jeune sont beaucoup plus tachetés que le mâle. La tête est ronde et les yeux
    jaunes. Ils aiment les grands étendus de campagnes. Mais l’on peut les
    apercevoir juché sur un poteau. Ils ont une envergure de 151 centimètre et 61
    centimètre de long. Et la chance leurs souris car elle aperçoive une Mésange à
    tête noir leucistique. Les Mésanges ne sont pas rares au Québec. Simplement
    le leucistisme est une variante de l’albinisme. Ce qui rend l’oiseau
    exceptionnel. Elle est pratiquement toute blanche, seules ses joues sont
    légèrement noires. Cet oiseau a été aperçu pour la première fois en 2008.
    D’une envergure de 20 centimètre et de 13 centimètre de long.

    Lundi, Eve manque de se lever. Résultat, elle est en retard. Elle se
    dépêche de se préparer et sort à toute allure de son appartement. Une fois
    arrivée, Emma lui fait remarquer qu’elle a oublié ses lunettes. Evidemment,
    Eve s’en était rendu compte. Tant pis, pas le temps, elles sont en retards.
    Pendant leur cours de Climatologie, Eve n’arrête pas de penser à Adam. Et du
    week-end qu’ils ont passé à observer la faune du parc. Evidemment, elle pense
    aussi à Emma. Ce trouvant, une colonne à droite d’elle et deux rangées plus
    hautes. Eve, peut facilement voir ces mains. Et le fil qui y est attaché. Emma,
    ce préoccupe trop d’Eve pour s’apercevoir, qu’elle-même est amoureuse. Car le
    fil est rattaché au doigt d’un garçon de la classe. En effet Emma est devenue
    amie avec Alexis Beaudoin, son voisin. Néanmoins, le temps à changer leurs
    relations. Et c’est ainsi, qu’Alexis et Emma ont finis par s’entichés. Eve le sait
    depuis longtemps, sans même avoir vu le fil. Elle veut qu’Emma s’en rende
    compte et qu’ils aient enfin une relation passionnelle. Eve élabore donc un
    plan. A l’heure du déjeuner, Eve propose à Alexis de manger avec elles. Emma
    est partie aux toilettes. Eve en profite donc pour questionner un peu Alexis et
    pour lui rappeler ses sentiments. Ensuite, Eve, lui dit qu’elle va chercher
    Emma. Elle la croise et lui d’aller au même endroit que d’habitude. Là où elle a
    laissé Alexis. Et qu’elle la rejoint tous de suite. Emma rencontre alors Alexis.
    Ils se regardent et se disent qu’elles les a biens eus. Alexis comprend la
    manoeuvre d’Eve et décide de déclarer ces sentiments. Après lui avoir avoué ce
    qui ressent pour elle, il lui propose de devenir son compagnon. Emma accepte
    avec le sourire. Eve reviens une demi-heure plus tard en faisant mine de rien.
    Emma lui annonce qu’ils sortent ensemble. Et Eve fait la surprise de cette
    nouvelle. Même si elle se tenait tout près lors de la déclaration d’Alexis.                   

    Le Lundi 24 Mars signe le début des vacances. Emma se rend Mardi
    dans sa ville natale, Toronto dans l’Ontario au Canada. Elle y retrouvera des
    cousins et sa grand-mère paternelle. Quant à Eve, elle restera chez elle. Emma
    lui demande pourquoi elle ne rentre pas chez elle. Elle lui répond simplement
    qu’elle ne veut pas. Eve aide Emma à faire toutes ses valises. Emma lui passe
    chaque affaires et Eve les ranges soigneusement. Lorsque les valises furent
    prêtent une heure plus tard, elles prirent enfin une pause. Emma lui proposa
    un café et morceau de tarte à la pomme. Eve accepta avec gourmandise. Elles
    dégustent leurs parts avec ferveur. Mardi 25, Eve accompagne Emma à la gare.
    Elle se rende au quai numéros 1, à 9 heures 43. Emma doit prendre le train 63
    à 10 heures 10. Elle arrivera à Toronto à 15 heures 35 environ. Là-bas sa
    famille l’attendra à quai. Le train arrive avec 7 minutes de retards. Eve aide
    Emma à embarquer ses bagages dans le train. Il partit 3 minutes plus tard.

    Eve, a le reste de la semaine de libre. Elle en profite pour faire la grasse
    matinée. Jusqu’à 9 heures 57. Elle va maintenant faire des emplettes. Elle se
    rend au magasin le plus proche, à pieds. Elle entre et prend sa liste. Elle
    commence par les fruits et les légumes. Bananes, pommes, oranges, oignons,
    ail, courgettes, laitue, pommes de terre et carottes. Ensuite elle se rend aux
    rayons des conserves. Elle saisit quelques boîtes et les poses dans son panier.
    Elle passe à la caisse et paie. Elle va à la boucherie et achète du poulet, des
    côtes de porcs, un gigot et des saucisses. Elle paie et rentre chez elle. Et se
    prépare un bon repas, du riz cantonais. En début d’après-midi, elle va se
    promener dans la ville. Elle y croise Adam. Ils font un bout de chemin
    ensemble. Au bout de quelques mètres, ils se séparent. Et se disent à la
    semaine prochaine. En rentrant chez elle, Eve est toute émoustillée. Elle a
    passé une merveilleuse journée grâce à lui.

    happyEve, va travailler pendant toute la seconde semaine. Elle se rend à
    nouveau sur l’île des soeurs. Elle contemple des Campagnols de l’Ungava. Et,
    des magnifiques Belettes à longues queues. Elle est appelée aux abords Est de
    l’île. Les Gardes Verts ont trouvés un renard gris blessé. L’un des Gardes,
    Samuel Côté, est le meilleur ami d’Adam et son ainé. D’une cinquantaine
    d’année et d’une forte carrure. Il a les cheveux bruns foncés et les yeux noisette
    légèrement en amandes. Il lui demande de les aidés à le coincer avant que le
    vétérinaire arrive. Ils doivent le cerner avec des serviettes. Ils se mettent
    autours de lui et agitent les serviettes. Le vétérinaire approche enfin. Le renard
    attaque Adam à la main. Eve se jette sur le renard et l’enroule dans la serviette.
    Il lâche la main d’Adam. Samuel enroule la main d’Adam dans sa serviette.
    Eve le tiens en lui caressant la tête. Le renard se calme. Le vétérinaire
    stupéfait, lui tend une cage. Eve le dépose doucement devant, le renard rentre
    de lui-même. Elle se lève et s’avance vers Adam. Pendant que les autres
    s’occupent du renard. Eve escorte Adam à l’infirmerie de l’île pour le soigner.
    Une fois arrivés, Eve prend du désinfectant, une compresse et un bandage.
    Elle nettoie la plaie délicatement à l’eau. Puis elle applique du désinfectant
    alcoolisé. Adam se retient d’hurler. Eve s’excuse. Elle imbibe ensuite la
    compresse avec le désinfectant et l’appose sur la blessure. Elle enroule alors le
    bandage autour de la main afin de faire tenir la compresse. Lorsqu’elle finit,
    elle s’exclame que c’est fait. Ils se lèvent. Eve se tourne pour s’en aller.
    Seulement, Adam la happe et l’embrasse. Ils se séparent et Adam, se frottant le cou, la remercie. La pièce devient silencieuse.

    La journée d’après fut calme et ils ne se rencontrèrent pas. Eve se rend au centre de sauvegarde des oiseaux. Elle va nourrir les bruants blessés se
    trouvant au centre de soins. Elle s’occupe ensuite de bagués les oisillons âgés
    de 3 mois. Puis nettoie leur volière et celle des Harfangs des neiges. Elle rentre
    chez elle après une dure journée de labeur. Elle ouvre lourdement la porte,
    enlève ses chaussures et se dirige vers la salle de bains. Elle entre, prend une
    douche et se rhabille. Elle se prépare un café et se remet au travail. Elle doit
    maintenant réviser pour les examens prévus la semaine prochaine dans
    chaque cours. Elle lève la tête de ses révisions. Il est 23 heures, Olivier rentre
    de ses extras. Il l’a salut et lui demande comment c’est passer sa journée ? Pas
    très bien à vrai dire, elle était angoisser de savoir qu’à n’importe qu’elle
    moment, Adam pourrais surgir derrière elle. Mais elle n’osa répondre qu’un
    simple et pesant très bien !


    Le lendemain est marqué par un congé bien mérité. Elle est seule dans
    l’appartement et peux pleinement profiter du silence. Mais évidemment c’est
    toujours aux meilleurs moments que l’on sonne aux portes ! Eve fait un bond
    hors du lit et ouvre la porte. Elle est surprise lorsqu’elle aperçoit Adam lui
    aussi surpris ! Eve complètement en sueur et ne portant qu’un T-shirt et un
    caleçon, rougis. Elle l’invite, il entre. Elle prépare du café et lui demande
    comment cela se fait qu’il est ici ? C’est son jour de congé à lui aussi ! Il savait
    qu’elle serait chez elle aujourd’hui. Et en a tout simplement profiter pour venir
    prendre de ses nouvelles. Ils se regardent et rougissent d’embarras. Elle lui
    demande comment va sa main ? Mieux ! Ils restent un long moment sans
    parler, juste à se lâcher des regards de tant en tant. Adam soupir, Eve lui dit
    qu’il fait plutôt chaud ! Il lui demande de sortir avec lui, samedi après le
    travail. Eve, tout bas, lui demande pourquoi ? Elle se met à paniquer, en lui
    disant qu’elle n’est pas assez bien pour lui, qu’elle est nul… En gros, elle se
    sous-estime. Il prend ses mains dans la sienne et lui dit que s’a ne peut pas être
    quelqu’un d’autre ! Ébahie et désorienter, elle accepte. Il sourit et le silence se
    réinstalle de plus belle. Au bout de quelques minutes Eve prend son courage à
    deux mains et lui demande pourquoi cela doit absolument être-elle ? Il la regarde, baisse les yeux et lui demande de se rappelée ce qui c’est passer avec
    le renard. Comment aurait-elle pu oublier cela ? Elle s’en souvient. Il lui dit
    avec embarras que ce que le renard a ressenti lorsqu’elle venu à son secours,
    lui aussi l’avait perçu. La peur, le calme, la tendresse et la joie d’être compris.
    Eve pouffe de rire et lui demande comment il a fait pour savoir ça ? Adam
    n’hésite pas et avec franchise répond qu’il est tombé amoureux ! Eve, aussi
    rouge qu’une tomate lui demande où le rapport ? C’est ce qu’il a ressenti et ce
    qu’il ressent encore, dit-il.

    ^^Adam, bien décidé à lui montrer son amour lui demande ce qu'elle désire. Rien en particulier lui dit-elle. Il insiste fortement, lui retorquant qu'il ferait tout pour elle. Eve, l'air abattu, lui demande s'il mourrait pour elle? Il lui rétorque que oui! Eve écarquillant ses magnifiques yeux verts, le regarde avec peine. Elle le prit de sortir de chez elle. Adam ne comprend pas! Pourquoi? Elle lui hurle de s'en aller! Adam s'exécute sans discuter. Il se lève, se dirige vers la porte, abaisse douceemnt la poigner, sort puis referme la porte. Eve fond en larmes, apeurée. Mais pourquoi donc. Par ceux qu'elle n'a jaâis pu dire? Elle sait pourtant que son destin est lié à celui d'Adam. Mais est-ce dont cela qui lui fait si peur ou le fait qu'il lui offre si facilement sa vie? A elle peur que son passé la rattrape?

    2.

    Le 5 avril signe pour Emma la fin de ses vacances à Toronto. Elle doit désormais dire au revoir à ses proches jusqu'aux prochaines vacances. Et prendre le train du retour. Des saluts douloureux s'annonces pour Emma, sui adore ses cousins autant que sa grand-mère. Mais c'est parce qu'elle pense à Eve qu'elle retourne à Montréal.elle range soigneusement ses affaires dans les deux valises pleines de souvenirs. Elle prend un dernier repas avant le voyage de rentrée. Elle prend le train de 13 heures 05. Elle grimpre dans la locomotive, installe ses bagages et en avant. Elle arrive à Montréal à 18 heures 47. L'éxcursion fut longue mais magnifique. Emma sort de la gare et constate une grève des autobus. Pas de chance pour elle, elle va devoir marcher. Après être rentrée exténuer elle jette un coup d'oeil et s'aperçoit qu'il n'y a personne.

    ^^Elle se fait couler un bain chaud. Elle se déshabille et se laisse glisser dedans. Elle ferme les yeux et se détend. C'est alors qu'Olivier et Eve entre en se disputant violement. Emma enfile une serviette et sort en trombe pour découvrir une vulgaire mise en scène. Ils ont minutieusement préparés son retour. Gâteaux, confettis et surtout Alexis! Tout pour la comblée quoi! Elle va se changer puis saute dans les bras d'Alexis, heureuse comme tout. Il l'invite timidement à sortir. Elle accepte joyeusement en prenant son bras. Ils descendent les escaliers. Alexis la ramène au restaurant le plus chique du coin pour fêter son retour. Elle lui raconte son périple chez sa grand-mère. Toutes les activités qu'elles ont faites ensemble. Les disputent familiales, les retouvailles amicales. Alexis est attentif et admiratif. Patient, il semble aspirer par sa conversation. Emma finit de parlée et lui demande ce qu'il a fait de son côtés. Pas grand-chose, il s'ennuyait en son absence. Elle trouve cela adorable.Ils mangent, paient puis se rendent au musée des beaux-arts de Montréal. Ils y passent l'après-midi. Alexis raccompagne Emma chez elle, l'embrasse et rentre lui aussi. Ils s'endorment tous deux, des étoiles dans les yeux ce soir-là.

    Le lendemain, Emma raconte tous à Eve. Mais Eve n'écoute pas, elle gribouille sur son cahier en soufflant. Emma s'arrête et lui demande si ce qu'elle dit ne l'interresse pas. Eve lève la tête et lui demande si elle a dit quelque chose. Emma réplique qu'elle a le cerveau dans les nuages et qu'il c'est passer certaines chose pendant les vacances. A coup sûr! Eve n'a pas envie d'en parler et détourne la discussion. Elle a l'air abattu lorsqu'Emma lui rappelle qu'elle travaille le soir même. Pour ne pas arranger les choses, elle reçut un appel de sa mère un peu plus tard dans l'après-midi. Elle se mit à trembler pendant qu'elle parlait. Sa mère lui rend visite dans deux jours. Eve essaye de la convaicre de ne pas venir! Elle raccroche violement. Emma inquiète lui prit de lui expliquer ce qu'il se passe. Sa mère est avocate, et depuis toujours elle souhaite que sa fille le devienne à son tour. Mais Eve voulait devenir naturaliste ou ce qu'il s'en rapproche le plus. Sa mère ne l'accepte jamais. Eve s'est enfuit au Canada à sa majorité pour y suivre ses cours actuels. Emma lui demande ce que sa mère espère en venat la voir? Pour la même chose que d'habitude. Lui présenter des prétendants! Emma réfléchit une minute. Et Adam, pourquoi elle ne lui présenterait pas? Eve refuse en s'exclamant qu'il n'est pas son fiancé. Mais pourtant elle l'aime, non? Elle refuse de manière exagérer. Pendant leurs heures de travail, Eve a la tête ailleurs. Adam s'inquiète et essaie de lui parler. Mais elle refuse et le rejette. Elle lui donne de l'espoir et maintenant elle le repousse! Il l'attrape par les épaules et la serre dans ses bras. Elle fond en larmes et empoigne son T-shirt. Elle ne le lâche plus et s'excuse de lui avoir parler sur ce ton. Mais elle ne souhaite pas que sa mère les séparent. 

    Eve va se rafraîchir au lavabo un instant, le temps qu’Emma explique la situation à Adam. Elle rejoint ses compagnons et Adam lui fait son plus beau sourire. Eve lui répond en souriant à son tour. Emma s’exclame qu’Adam les raccompagnent chez elles ! Eve soupire dans un léger sourire, surement heureuse. Arrivées chez elles, Eve invite de son plein gré ; aider par Emma ; Adam à prendre un café. Il accepte gaiement. Emma ouvre la porte pour s’apercevoir qu’une paire de chaussure qui ne leurs appartient pas est déposer à l’entrée. Olivier est encore avec une femme ! Qui-est-ce cette fois ci ? Ils entrent et Eve se pétrifie. C’est sa mère qui avec Olivier ! Celle-ci se lève et s’approche. Eve recule, elle est presque totalement derrière Adam. Elle lui agrippe la manche de sa veste. Sa mère le regarde et lui tend la main. Elle s’appelle Amélie Beaulieu et elle ressemble vraiment à sa fille ! Non, en fait c’est Eve qui lui ressemble. Adam se présente et lui serre la main. Il ajoute le sourire aux lèvres, qu’ils sortent ensembles. Cela surpris Amélie qui écarquille les yeux. Elle regarde Eve, tremblotante. Elle lui annonce qu’elle lui a trouvée de parfait représentant, pour son mariage ! Elle proteste en s’exclamant qu’elle l’aime ! Attendez, elle parle bien d’Adam ? Il la regarde et lui donne un sourire si tendre qu’Emma en est subjuguée. La mère fronce les sourcils et lui dit d’arrêter de se moquer d’elle ! Jamais elle ne l’autoriserait à se mariée a un homme tel que lui ! Que n’approuve-t-elle pas ? Elle le regarde de bas en haut, le dévisage et lui ricane à la figure. Elle tend un billet d’avions à la jeune et lui dit qu’elles partent demain. Elle murmure son mécontentement en serrant le dis billet. Sa mère est prête à tout pour qu’elle rentre avec elle. Y compris de pourrir la vie de ses amies et celle d’Adam ! Elle s’excuse en lui demandant, douloureusement, de partir.

     

    Eve se réveille et se dirige vers son bureau 3 longs mois son passer depuis qu’elle est partie de Montréal avec sa mère. Elles sont revenues en France. La dernière chose qu’elle y a fait c’est écrire une lettre d’explication pour son départ. Depuis ce jour sa mère l’interdit d’avoir un portable ! La première semaine après son départ, Adam a tenté de la contacter. Il lui a laissé 53 appelles manquer dont 38 où il laisse un message vocale et 69 messages. Ca à agacer sa mère et elle lui a pris son téléphone. Eve va rencontrer pour la première fois ses prétendants. Elle n’en a pas envie. Elle veut juste revoir le beau blond qu’elle a quitté 3 mois plus tôt. Elle n’aurait jamais pensée que ces yeux vairons lui manqueraient tant. Elle pense à lui à chaque minutes, même si elles les séparent un peu plus. C’est quand elle a pris l’avion, qu’elle s’est aperçu qu’elle l’aime vraiment !

     ^^ Elle rencontre d’abord Philippe Boquer, le fils d’un banquier réputé. Un homme de 27 ans, plutôt sympathique mais ennuyeux. Cheveux bruns, yeux marron, visage fin et long. Il aime les concertos de Mozart et les valses de Vienne. Il fait vraiment dans le classique ! Il lui a offert un bouquet de rose blanche. Elle l’accepte par politesse mais leur odeur lui rappelle Adam. Ils passent une heure à discuter de leur avenir. Elle s’ennuie !  Le suivant s’appelle Frédéric de Sage, 29 ans. Des yeux vert gris perdus dans deux petits orbites. Des cheveux un peu trop long pour lui et parsemer de mèches blondes. La figure un peu grasse. Lui, viens d’une longue lignée de politiciens. Parler politique ce n’est vraiment pas pour Eve ! Surtout quand son avis diffère totalement de celui de son compère. Et encore plus quand celui-ci veut absolument avoir raison. A part critiquer il n’aime pas grand-chose. Ah si ! Danser, il est très doué d’ailleurs. Mais elle n’est toujours pas intéressée !   Le troisième est Eugène Modeste, 18 ans. Un plus jeune cette fois. Il aime les poèmes et la littérature. Ces grand yeux bleu-verdâtre font ressortir ces cheveux châtains courts. Il est de petite taille mais à un grand cœur. Peut-être qu’il voudra bien être ami avec Eve. Elle lui fait visiter le jardin et il se met à réciter un poème de Rabelais. Elle l’écoute attentivement. Il lui demande si elle l’aime. Elle lui que non et s’excuse de ne pas le pouvoir. Elle voit parfaitement, le fil rouge relié à son poignet. Il est si loin. Inaccessible, comme Adam. Amélie ne l’autoriserait jamais à vivre comme elle le souhaite. Pendant ce temps…

     

    …A Montréal, Adam et Emma cherche une solution pour la sortir de là. Rien à faire. Olivier ce propose de les aider. Pourquoi ne pas aller directement la chercher ? Il leur prête un jet privé appartenant à son père. Son père est le maire de la ville. Ils traversent l’océan Atlantique et atteigne enfin la France au bout de quelques heures. Ils atterrissent à Paris. Mais par où commencer ? Ils ne savent pas où elle habite, où elle est. Tant pis ils trouveront bien quelque chose. Ils se rendent dans un restaurant proche pour s’y restaurer. Et par chance Adam entend une discussion assez intéressante. A propos d’Eve, d’un bal et… d’un mariage ? Il interpelle les deux interlocuteurs et leur demande de quoi il parle ? Eve se marie dans deux semaine et un bal est organiser ce soir même pour présenter l’heureux élu. Adam attrape Emma par le bras et l’entraine dehors. Il sait où elle sera ce soir et il compte bien la rejoindre. Mais comment ? En se faisant passer pour des membres du personnel évidemment ! Ils trouvent un moyen très simple d’entrée dans le manoir. La gouvernante cherche du personnel en extras pour cette soirée. Ils se présentent et sont acceptés. Parfais, ils sont entrés et ils serviront dans la grande salle.

     

    La nuit tombe et avec elle l’espoir d’Eve. Elle n’espère plus rien désormais, pas le revoir une toute dernière fois. Elle enfile sa robe de bal. Elle est blanche accompagner d’un corset noir et des cristaux sombres tombent sur ses côtés. Un chignon haut est orné de plumes et de fleurs. Ses lèvres son dégrader de rouge et ses joues de roses. Ses yeux se sont fermés à toutes choses, même à la lumière du lustre de sa chambre. Elle descend doucement les marches de l’interminable escalier. Sa mère l’attend de pieds fermes devant la porte de la salle de bal. Elles entre et un silence de morts s’installe tandis qu’elles avancent vers le milieu de la pièce. Là, ce tient une petite estrade avec un micro. Sa mère y grimpe alors qu’Eve s’arrête à ses pieds. Elle salue les invités et leur annonce le mariage prochain de sa fille. Elle lui laisse tout l’honneur de leur présenter le futur époux. Elle monte à son tour et, le regard toujours aussi vide, les salue. Et tout à coup une voix qu’elle connait l’interrompt.

     

    Cette voix elle la connait si bien. Elle a tellement résonné dans sa tête. Et là comme un déclic, ces yeux verts s’illuminent. Elle le voit juste devant elle. Comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. Son cœur manque un battement et elle retient un hurlement. L’espoir qui l’avait quitté quelques heures plus tôt vient de s’enflammer comme jamais. Elle veut se jetée dans ses bras mais sa mère la retient. Elle appelle les responsables de la sécurité et leur demande de l’expulsé de la soirée. Sa fille tente de se débattre et la supplie de lui parler. Ne serait-ce qu’une dernière fois. Elle refuse et la traine et l’autre extrémité de la salle. Adam quant à lui est retenu par les agents de sécurité. Il tente de se dégager mais n’y arrive pas. Ils s’éloignent de plus en plus. Eve se met à pleurer. Adam ne le supporte pas. Il bouleverse la vie d’Eve ce soir.

    he Son expression a changé du tout au tout! Ces yeux... ont pris la couleur de l'ambre et du saphir. Sa pilosité s'allonge et devient d'un noir d'ébène au reflet bleuté. Ces doigts et ses ongle ressemblent d'avantage à des griffes acérer. Ces oreilles remontent sur son crâne et tournent en pointes. Son dos ce courbe et ces muscles s'épaississent. Bientôt son visage s'allonge en une gueule pourvus de crocs aiguiser...

     

    C'est un loup qui ce tient devant  l'assemblée. Pourtant Eve n'a pas peur. Elle ne ressent aucune crainte, c'est Adam après tout. Il a changé, mais c'est toujours lui. Les gardes reculent apeurer par le fauve. Adam ce met à couvrir, et, en quelques bond atteint Eve. Sa mère prend ses distances entrainant Eve avec elle. Il grogne et montre les canines.Eve se dégage de l'emprise de sa mère. Elle avance avec assurance vers son compagnons qui ne la lâche du coin de l’œil. Elle le rejoint et se met à l'abri derrière lui. Ce n'a jamais été lui le danger mais bien sa mère qui voulait absolument contrôler sa vie.

    Tout ce passe très vite: les lumières s'éteignent et se rallument ne laissant qu'un espace vide la où se trouvait deux secondes plus tôt les deux amants. Ils ont profiter de la surprises générales pour sortir en douce. Emma et les autres les attendent à l’extérieur du bâtiment. Mais quelle n'est pas leur confusion lorsqu'ils voient Eve avec... un loup? Mais où est passer Adam? Pas le tend de leur expliquer longuement ce qu'il vient de se passer. Adam en profite pour se transfigurer à nouveau. Il leur explique qu'il doivent tout de suite partir pour l'ouest de la France: en Alsace. La bas se trouve un abri qu'il connait bien. Ils y sont en 5h à peine. Adam leur montra le chemin. Ils s'arrêtent et descendent de la voiture. Ils se font de douloureux au revoir et se promettes de se revoir. Les camarades regardent les deux âmes-sœurs s'enfoncer dans la sombre forêt.

    Dormir à la belle étoile cela fait longtemps qu'ils ne l'ont pas fait. Quelque jours ont passer depuis l'incident et ils s'était malgré tout déjà installer. Ils se trouvent dans la réserve naturelle du massif du Ventron. Tout près de la cascade Saint-Nicholas. Ils ont tous se dont ils ont besoin. Un toit, une petite maisonnette abandonner qu'ils ont remise sur pieds. De la nourritures, des fruits et des légumes qui poussent naturellement dans la forêt, ainsi que du gibier. Et si ils en ont besoin un lac est à leur disposition à 15 minutes de chez eux. Ont peux dire, je pense que ceux si est leur "jardin d’Éden".  


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Mai 2014 à 13:30

    C'est vraiment bien ! Le titre est bien choisi et le scénario aussi. Ce qui me plaît particulièrement, ce sont tous les détails sur le temps et l'espace: ils sont vraiment très précis. C'est comme si on marchait à côté des personnages ! Et ça donne un côté super réaliste ! Je pense que ce serait intéressant si tu pouvais faire des phrases un peu plus longues qui permettraient de fluidifier l'histoire. Les évènements et les rebondissements s'enchaineraient aussi plus facilement. Bravo et merci pour cet agréable moment à lire cette belle histoire !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :