• Je n'étais pas sérieuse lorsque j'étais adolescente,

    J'avais déjà treize ans et j'étais toujours imprudente.

    J'étais acrobate et assuré,

    Je courrais toute la journée.

    En cet été remémoré,

    Chaud et animé.

     

    Ma sœur blonde de soie,

    Au jolie minois.

    Ma aidée cet été là,

    Lorsque j'ai été prise d'un grand désarroi.

    Car me balançant à une branche,

    Je glissait et vis mes dernières réminiscence.

     

    A mon réveille,

    Au couché du soleil.

    J'aurais préférée rester plonger,

    Dans mes océans de pensées.

    Mais déjà le fiacre de la réalité,

    M'emmenas et me délivras de ce monde rêver.

     

    Car pour moi la réalité,

    N'est pas un monde rêver.


    votre commentaire
  • Mon rêve à la chevelure étoilée,

    Dans cette cage tu m'a emprisonnée.

    Oiseux de feu, à nouveaux tu renait,

    Fuyant la nuit tu me pourchassait.

     

    Crépuscule rougissant de douceur,

    Aube teinte de la couleur de ton cœur.

    Tresses aux éclats de la nuit,

    Dans le prés de colzas qui luis.

     

    Cheveux de blé et de pailles,

    Où tes mèches trésailles.

    Alors que tu déploie ton feu,

    Mon cœur vénère tes cheveux.

     

    Oh mon ange, mon dieu, mon étoile,

    Oh mon Gabriel je te met sur ma toile.


    votre commentaire
  • Le rond de tes yeux est fait de vigueur,

    Comme une cage ils ont emprisonnés mon cœur.

    Soleil de mon âme, nuage de mon esprit.

    Je vole sur ce fleuve en cru,

    Sans ne t'avoir jamais vraiment vu.

     

    Yeux dorés et pluie d'étincelles,

    Nymphes du vent cruel.

    Ailes de lumières chassant mon obscurité,

    Voiles tendre de vérité.

    Source claire et silencieuse,

     

    Parfums de l'éclosion d'une Centaurée scabieuse.

    Qui demeure toujours dans mon cœur,

    Comme cette lueur dépend de l'heure.

    Les ténèbres dépendent de ta sérénité,

    Et tout mon être s'écoule dans tes yeux mordoré.


    votre commentaire
  • Poème écrit en 2012.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Ce poème vient du fond du coeur de Mirena. C'est elle qui la écrit ainsi que beaucoup d'autres.

    Lire la suite...


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique